Modèle hmo

Quatre études sur les incitations financières des HMO aux médecins ont été lancées au cours des 1986 et 1987 en réponse à la directive OBRA 1986. Le GHAA (1988) a enquêté sur ses membres et a rapporté que 73 pour cent de tous les HMOs ont des arrangements de capitation avec des médecins, et près de 40 pour cent retiennent une proportion des honoraires ou de la capitation de médecins, les mettant à risque financier pour les pauvres financiers ou performance d`utilisation du HMO. 4 une enquête sur les HMOs de la Croix Bleue, menée par la Blue Cross and Blue Shield Association (BC/BS, 1988), A produit des résultats indiquant que 78 pour cent des plans de déclaration capitalise les médecins de soins primaires et 66 pour cent également utiliser des arrangements qui placent les médecins HMO à risque pour leur rendement d`utilisation. 92% des HMO affiliées à la BC/BS fournissent aux médecins capités une protection contre les pertes. ICF, Inc., (1988) a enquêté 215 HMOs (145 plans de contrat de risque de TEFRA et 70 non-Medicare HMOs) et a rapporté que 59 pour cent capitent des médecins, 21 pour cent paient sur une base de frais-pour-service, et 20 pour cent emploient des médecins sur le salaire. L`étude du CCI portait sur le placement du risque financier sur le médecin individuel, plutôt que sur un groupe plus important de médecins. Les données ont montré que 22 pour cent des IPAs ont mis les médecins individuels directement à risque, alors que seulement 5 pour cent des membres du personnel, du groupe et du modèle de réseau HMOs font. Le Bureau de la comptabilité générale des États-Unis (1988) a enquêté 19 HMOs sur le risque d`assurance-maladie et a rapporté que 58 pour cent utilisaient des arrangements de capitation, 21 pour cent payés sur une base de frais-pour-service, et 21 pour cent ont retenu des médecins sur le salaire. Le risque d`assurance-maladie les HMOs sont différents dans les caractéristiques de toutes les HMOs actuellement en activité aux États-Unis (peut-être parce que les HMOs plus âgés et plus établis sont plus susceptibles de participer).

Au début de 1990, 97 HMOs avaient des contrats de risque de la Loi sur l`équité fiscale et la responsabilité fiscale (TEFRA) et avaient inscrit 1 109 000 bénéficiaires de l`assurance-maladie. Les HMOs sous contrat de risque de TEFRA ont été signalés par Brown et coll. (1989) plus susceptibles d`être: qualifiés au niveau fédéral (85 pour cent comparativement à 52 pour cent de tous les HMOs), modèle du personnel ou modèle de groupe (49 pour cent comparativement à 20 pour cent de tous les HMOs) et à but non lucratif (65 pour cent comparativement à 40% de l`ensemble des HMOs). Au début des années 1970, les HMOs ont été classés en trois catégories: le personnel, le groupe et l`IPA. Le modèle du personnel est caractérisé par la propriété HMO des installations du système de livraison et l`emploi des médecins sur le salaire pour servir exclusivement l`adhésion HMO. Le modèle de groupe est caractérisé par un contrat HMO avec un groupe médical pour servir les membres du HMO. Le plus souvent, le groupe médical était au service de l`adhésion HMO exclusivement et a été payé sur une base de capitation pour fournir ses services. Le modèle de l`IPA est caractérisé par un contrat de HMO avec des médecins honoraires individuels pour fournir des services aux membres du HMO dans les bureaux privés des médecins. Ces médecins ont généralement été payés sur la base d`un tarif réduit pour le service et peuvent avoir été à risque financier dans la mesure d`une retenue de leurs paiements de frais de service. On a constaté que les HMOs du modèle de groupe avaient les ratios d`utilisation des hôpitaux les plus bas, les HMOs du modèle IPA avaient les deuxièmes ratios les plus bas et les HMOs du modèle personnel avaient la plus forte utilisation par rapport aux taux de superficie. Dans les études antérieures sur l`expérience HMO, les HMOs modèles de l`IPA ont été systématiquement trouvés pour éprouver des taux d`utilisation hospitaliers plus élevés que d`autres types d`HMOs (Luft et Trauner, 1981). Ces premiers IPA étaient des arrangements vaguement organisés qui payaient les médecins sur une base de frais de service.